santé

note de conjoncture
Note de conjoncture n° 62 – Économie agricole, santé, AT, famille, retraite

Sommaire

Conjoncture macroéconomique et agricole au 1T 2022
 Conjoncture macroéconomique
 Conjoncture agricole

Économie de la santé
 Effectifs et remboursements des soins de ville

Retraite
 Effectifs retraités et montant des pensions au 1T 2022

Famille
 Revenu de solidarité active et prime d’activité au 1T 2022

Accidents du travail et maladies professionnelles
 Bilan des accidents du travail et maladies professionnelles au 1T 2022

vignette infostat
La population protégée en maladie au régime agricole à la fin 2021- Infostat

La population protégée en maladie
au régime agricole à la fin 2021

 

Au 2 janvier 2022, plus de 3,1 millions de personnes sont protégées au titre du risque maladie au régime agricole. En 2021, le recul des effectifs se poursuit avec – 0,5 %, après – 1,1 % l’année précédente.

Croissance modérée de la population au régime des salariés agricoles

Avec plus de 1,9 million de personnes protégées au titre de l’assurance maladie obligatoire à fin 2021, les effectifs du régime des salariés agricoles progressent de 1,2 % en un an, après + 0,3 % l’année précédente.

En 2021, la population protégée en maladie progresse de 1,4 % pour les 20-39 ans (27,5 % des effectifs) et de 0,6 % pour les 40-59 ans (26,2 % des effectifs). Cependant, la hausse est encore plus marquée chez les 60-79 ans (+ 3,8 %).

La croissance des effectifs du régime des salariés agricoles est favorable aussi bien pour les femmes que pour les hommes (+ 1,3 % et + 1,1 % respectivement). Seuls les effectifs des assurés âgés de 80 ans ou plus sont en baisse, avec – 1,2 % (- 1,4 % chez les femmes et – 0,9 % chez les hommes).

Poursuite de la baisse de la population protégée au régime des non-salariés agricoles

Au régime des non-salariés agricoles, près de 1,2 million de personnes sont protégées en maladie à fin 2021.

En un an, le repli atteint 3,1 %. Toutes les tranches d’âge sont affectées par la baisse, à l’exception de la population âgée de 20 à 39 ans (+ 1,4 % pour les hommes et + 5,1 % chez les femmes).

Le nombre de décès est supérieur au nombre d’entrées dans le régime (actifs ou ayants droits) et l’âge des ressortissants est élevé (61,0 % d’entre eux étant âgés de 60 ans ou plus), ce qui conduit à une baisse tendancielle de la population couverte en maladie.

La population âgée de moins de 20 ans diminue sur un an (- 3,8 %). La baisse du nombre de personnes âgées de 60 ans ou plus contribue principalement à la diminution de la population du régime.

Dans une moindre mesure, la baisse des effectifs du régime des non-salariés agricoles s’explique par le recul démographique des chefs d’exploitation et par le développement de l’activité professionnelle des conjoints hors du monde agricole, qui se traduit souvent par une affiliation dans un autre régime.

 

MÉTHODOLOGIE

 

Répertoire national inter régime de l’assurance Maladie (Rniam)

Les données relatives aux personnes protégées en maladie sont issues du Rniam. Ce répertoire recense toutes les personnes vivantes assurées en maladie. Elles sont identifiées par un numéro national d’identification.

Personne protégée en maladie

Bénéficiaire de la protection sociale qui, à quelque titre que ce soit, a droit aux prestations des régimes agricoles d’assurance maladie obligatoire. Le bénéficiaire peut être assuré ou ayant droit. Il peut s’agir d’actifs, de retraités, de conjoints d’actif ou de retraité, ou d’enfants.

Sigles cités :

MSA    : Mutualité sociale agricole

Rniam : Répertoire national inter régimes de l’assurance maladie

 

 

Service de Presse
Elora BAYON: 01 41 63 72 36/  bayon.elora[at]ccmsa.msa.fr

 

vignette infostat
Les remboursements de soins du régime agricole à fin avril 2022 – Infostat

Fin avril, les remboursements de soins de ville du régime agricole sont proches de ceux du mois de mars. Ils retrouvent le niveau des mois de l’année 2021, après les pics de janvier et février 2022 liés à la 5è vague de la Covid-19.

Sur les quatre premiers mois de l’année, la progression des remboursements de soins de ville du régime agricole continue de ralentir pour atteindre 3,3 %. Sur douze mois glissants, la hausse des remboursements continue également de s’atténuer à 4,1 % après 6,1 % le mois précédent. Les remboursements des prestations spécifiquement associées à l’épidémie de Covid-19 (tests, vaccins, IJ dérogatoires, etc.) contribuent pour 1,4 point à cette croissance.

note de conjoncture
Conjoncture maladie au régime agricole à fin avril 2022 – Note

Le nombre d’affiliés au régime agricole ayant bénéficié d’au moins un remboursement de soins de ville sur les quatre premiers mois de l’année 2022 augmente de 7,8 % par rapport à la même période de l’année précédente. Les effectifs sont en hausse de 2,5 % dans le régime des non-salariés et de 11,6 % dans le régime des salariés.

Cette forte croissance de la patientèle s’observe surtout chez les plus jeunes (+ 22,7 % chez les moins de 20 ans, + 9,4 % chez les 20-64 ans), tandis que la patientèle est en recul de 1,0 % chez les 65 ans et plus. Ces évolutions résultent avant tout du nombre conséquent de personnes qui se sont faites vacciner et/ou ont fait un test de dépistage de la Covid-19 durant le début d’année 2022, alors qu’ils n’avaient pas eu de remboursement de soins sur la même période de l’année précédente.

Sur une année complète mobile, la croissance est plus modérée. Elle est de 4,4 % pour l’ensemble du régime, avec une hausse de 0,5 % dans le régime des non-salariés et de 7,2 % dans le régime des salariés.

affections de longue duree en 2015
Les personnes inscrites au répertoire national inter-régimes de l’assurance maladie au régime agricole en janvier 2022 – Tableau de bord

Au 2 janvier 2022, plus de 3,1 millions de personnes sont protégées au titre du risque maladie. Elles se répartissent entre le régime des salariés agricoles (62,2 %) et celui des non-salariés agricoles (37,8 %).

La dynamique des effectifs au régime des salariés agricoles se maintient (+ 1,2 % après + 0,3 % l’année précédente). Sur cette même période, la population relevant du régime des non-salariés continue de baisser (- 3,1 % après – 3,2 % en janvier 2021).

Données en accès ouvert – personnes protégées en maladie au régime agricole

Le mouvement « Open Data » ou données ouvertes vise à obtenir de tout type de structure, notamment celles en charge d’une mission de service public, la mise à disposition de données électroniques de façon libre et gratuite. A ce titre, la MSA enrichit son offre en publiant des données de cadrage issues de ses systèmes d’information statistique.

Les règles de confidentialité s’appliquent aux indicateurs diffusés.
Population des personnes protégées en maladie au régime agricole par département, sexe et âge au 2 janvier de chaque année.
Source : Rniam – Répertoire national interrégimes des bénéficiaires de l’assurance maladie.

 

vignette infostat
Les remboursements de soins du régime agricole à fin mars 2022 – Infostat

Fin mars, les remboursements de soins de ville du régime agricole redescendent vers le niveau des réalisations 2021, après le pic de janvier 2022. Sur les trois premiers mois de l’année 2022, leur progression atteint 4,6 % par rapport à la même période de 2021.

Sur douze mois glissants, les remboursements ralentissent légèrement à + 6,1 % mais restent majorés par l’effet base du premier confinement du printemps 2020. Les remboursements de prestations spécifiquement liées à l’épidémie de Covid-19 (tests, vaccins, IJ dérogatoires, etc.) contribuent pour 1,3 point à cette croissance.

note de conjoncture
Conjoncture maladie au régime agricole à fin mars 2022 – Note

Le nombre d’affiliés au régime agricole ayant bénéficié d’au moins un remboursement de soins de ville sur les trois premiers mois de l’année 2022 augmente de 10,5 % par rapport à la même période de l’année précédente. Les effectifs sont en hausse de 4,3 % dans le régime des non-salariés et de 15,0 % dans le régime des salariés.

Cette forte croissance de la patientèle s’observe surtout chez les plus jeunes (+ 30,8 % chez les moins de 20 ans, + 12,7% chez les 20-64 ans), tandis que la patientèle est en recul de 0,8 % chez les 65 ans et plus. Ces évolutions résultent avant tout du nombre conséquent de personnes qui se sont faites vacciner et/ou ont fait un test de dépistage de la Covid-19 durant le début d’année 2022, alors qu’ils n’avaient pas eu de remboursement de soins sur la même période de l’année précédente.

Sur une année complète mobile, la croissance est plus modérée. Elle est de 5,2 % pour l’ensemble du régime, avec une hausse de 1,1 % dans le régime des non-salariés et de 8,2 % dans le régime des salariés.

note de conjoncture
Note de conjoncture n° 61 – Économie agricole, santé, AT, famille, retraite

 

Thèmes abordés

Conjoncture macroéconomique et agricole au 4T 2021
 Conjoncture macroéconomique
 Conjoncture agricole

Economie de l’emploi agricole
 Bilan de l’emploi salarié au 3T 2021
 Bilan de l’emploi non-salarié en 2021

Retraite
 Effectifs retraités et montant des pensions au 4T 2021

 Famille 

Données de prestations légales en 2021
 Revenu de solidarité active et prime d’activité au 4T 2021

Accidents du travail et maladies professionnelles
 Bilan des accidents du travail et maladies professionnelles au 4T 2021

Économie de la santé
 Personnes inscrites au RNIAM en janvier 2022
 Bénéficiaires de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS)
 Effectifs et remboursements des soins de ville

vignette infostat
Les remboursements de soins du régime agricole à fin février 2022 – Infostat

En février, les remboursements de soins de ville du régime agricole redescendent à un niveau légèrement inférieur au pic de janvier, mais demeurent largement au-dessus des réalisations 2021.

Sur les deux premiers mois de l’année 2022, leur progression atteint 5,7 % par rapport à la même période de 2021. Sur douze mois glissants, les remboursements ralentissent légèrement à + 6,7 % mais restent majorés par l’effet base du premier confinement du printemps 2020.

Les remboursements de prestations spécifiquement liées à l’épidémie de covid-19 (tests, vaccins, IJ dérogatoires, etc.) contribuent pour 1,7 point à cette croissance.

 

Service de Presse
Elora BAYON: 01 41 63 72 36/  bayon.elora[at]ccmsa.msa.fr