soins de ville agricoles

vignette infostat
Les remboursements des soins de ville au régime agricole au quatrième trimestre 2013 – Infostat

Les remboursements de soins de ville du régime agricole diminuent légèrement au quatrième trimestre 2013

Les remboursements de soins de ville du régime agricole diminuent de – 0,1 % entre le troisième et le quatrième trimestre 2013 en données CVS-CJO, et sont quasiment stables depuis trois trimestres.

La baisse des remboursements des prescriptions pharmaceutiques explique principalement le léger repli des soins de ville

En données CVS-CJO, les remboursements de soins de ville du régime agricole diminuent légèrement (- 0,1 %) entre le troisième et le quatrième trimestre 2013. Ils sont quasiment stables depuis trois trimestres. La baisse des remboursements liés aux prescriptions pharmaceutiques, aux médecins spécialistes et aux paiements des indemnités journalières explique principalement ce recul. Ces postes représentent en effet environ la moitié des dépenses de soins de ville. En revanche, la progression des remboursements des frais de transports et des biologistes au quatrième trimestre 2013 modère en partie cette diminution.

Plus spécifiquement, les remboursements de soins de ville du régime des non-salariés enregistrent une baisse de – 0,2 % et ceux du régime des salariés agricoles sont stables.

Les remboursements d’actes médicaux et dentaires diminuent

Les remboursements d’honoraires privés (actes médicaux et dentaires) diminuent au quatrième trimestre 2013. Ils évoluent en sens opposé selon qu’il s’agisse du régime des non-salariés (- 0,5 %) ou de celui des salariés agricoles (+ 0,3 %).

Tous les postes de prescriptions sont en hausse, à l’exception des remboursements pharmaceutiques

Au quatrième trimestre 2013, les remboursements des prescriptions sont quasiment stables (- 0,1 %). Ils sont en baisse de – 0,3 % pour le régime des non-salariés et en hausse de + 0,3 % pour le régime des salariés. Pour les deux régimes, ces évolutions s’inscrivent dans la tendance des mois passés.

Parmi les prescriptions, seuls les remboursements pharmaceutiques diminuent (- 0,5 %), les autres postes sont tous en progression.

Les paiements d’indemnités journalières au bénéfice des salariés agricoles se réduisent

Les indemnités journalières (IJ) des salariés agricoles diminuent au quatrième trimestre 2013 de – 1,1 % (- 2,0 % pour les IJ maladie et + 0,5 % pour les IJ relatives aux accidents de travail).

Service de Presse
Géraldine Vieuille : 01.41.63.72.41 / vieuille.geraldine[at]ccmsa.msa.fr

synthese
Les remboursements de soins de ville du régime agricole au troisième trimestre 2013 – Synthèse

Les remboursements de soins de ville du régime agricole diminuent de – 0,2 % entre le deuxième et le troisième trimestre 2013 en données CVS-CJO.

Cette baisse résulte principalement de la diminution des remboursements des prescriptions pharmaceutiques et des soins infirmiers.

Les remboursements de soins de ville du régime agricole représentent 6 % de l’ensemble des remboursements, tous régimes confondus

Le régime agricole protège les salariés, les non-salariés agricoles et leurs ayants droit dans les domaines de la santé, de la famille, de la retraite et des accidents du travail. Au titre des branches maladie (y compris maternité) et accidents du travail, il a remboursé 1,1 milliard d’euros au troisième 2013 pour les seuls soins de ville, soit environ 6 % des remboursements tous régimes d’assurance maladie confondus.

Les non-salariés agricoles bénéficient de 58 % des remboursements de soins de ville du régime agricole alors qu’ils ne représentent que 47 % de la population protégée pour le risque maladie. Ce différentiel résulte de la structure d’âge de la population des non-salariés : plus âgés que les salariés, ils sont globalement plus consommateurs de soins.

La baisse tendancielle des personnes protégées du régime des non-salariés, de – 3 % par an, explique principalement le recul plus important des remboursements des soins de ville de ce régime, comparativement aux salariés agricoles, dont la population diminue de moins de 1 % par an.

vignette infostat
Les remboursements des soins de ville au régime agricole au troisième trimestre 2013 – Infostat

Les remboursements de soins de ville du régime agricole diminuent de – 0,2 % au troisième trimestre 2013

Les remboursements de soins de ville du régime agricole diminuent de – 0,2 % entre le deuxième et le troisième trimestre 2013 en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrés (CVS-CJO). Cette baisse résulte principalement de la diminution des remboursements de médicaments et des soins infirmiers.

La baisse des remboursements de médicaments et de soins infirmiers explique le repli des soins de ville

En données CVS-CJO, les remboursements de soins de ville du régime agricole diminuent de – 0,2 % entre le deuxième et le troisième trimestre 2013. Cette baisse est de même niveau que celle du trimestre précédent. La baisse de deux postes représentant à eux seuls près de la moitié des remboursements, les médicaments et les actes d’infirmiers libéraux, explique principalement ce recul. En revanche, la progression des remboursements des dispositifs médicaux au troisième trimestre 2013 modère en partie cette diminution.

Plus spécifiquement, les remboursements de soins de ville du régime des non-salariés enregistrent une baisse de – 0,5 %, alors que ceux du régime des salariés agricoles sont en progression de + 0,3 %.

Les remboursements d’actes médicaux et dentaires se stabilisent

Les remboursements d’actes médicaux et dentaires sont stables au troisième trimestre 2013. Ils suivent des tendances opposées selon qu’il s’agisse du régime des non-salariés (- 0,4 %) ou de celui des salariés agricoles (+ 0,5 %).

A l’exception des petits appareillages et des autres dispositifs médicaux, tous les postes de prescription sont en baisse

Au troisième trimestre 2013, les remboursements des prescriptions diminuent de – 0,3 %, avec
– 0,8 % pour les remboursements des médicaments. Parmi les prescriptions, seuls les remboursements de petits appareillages et autres dispositifs médicaux sont en augmentation (+ 1,8 %) pour les régimes des salariés et des non-salariés agricoles. Tous les autres postes sont en baisse.

Les paiements d’indemnités journalières au bénéfice des salariés agricoles se stabilisent

Les indemnités journalières (IJ) des salariés agricoles sont quasiment stables : – 0,2 % pour les IJ maladie et + 0,1 % pour les IJ relatives aux accidents de travail.

Les IJ des non-salariés agricoles ne seront effectives qu’à partir du 1er janvier 2014.

Service de Presse
Géraldine Vieuille : 01.41.63.72.41 / vieuille.geraldine[at]ccmsa.msa.fr

synthese
Les remboursements de soins de ville du régime agricole au deuxième trimestre 2013 – Synthèse

Les remboursements de soins de ville du régime agricole diminuent de – 0,2 % entre le premier et le deuxième trimestre 2013 en données CVS-CJO.

Cette baisse résulte principalement de la diminution des remboursements des prescriptions pharmaceutiques. Les remboursements de soins de ville diminuent de – 0,5 % par rapport au même trimestre de l’année 2012.

Le régime agricole protège les salariés, les non-salariés agricoles et leurs ayants droit dans les domaines de la santé, de la famille, de la retraite et des accidents du travail. Au titre des branches maladie (y compris maternité) et accidents du travail, il a remboursé 1,1 milliard d’euros au deuxième trimestre 2013 pour les seuls soins de ville, soit environ 6 % des remboursements tous régimes d’assurance maladie confondus.

synthese
Les remboursements de soins de ville du régime agricole au premier trimestre 2013 – Synthèse

Les remboursements de soins de ville du régime agricole diminuent de – 0,6 % entre le quatrième trimestre 2012 et le premier trimestre 2013 en données CVS-CJO.

Cette baisse, dans une période épidémique, résulte principalement de la diminution des remboursements des prescriptions pharmaceutiques, des actes d’infirmiers libéraux et des médecins généralistes. Les remboursements de soins de ville du premier trimestre 2013 sont cependant stables par rapport au même trimestre de l’année 2012, alors que le nombre de patients sur ces périodes diminue de – 1,4 %.