Note de conjoncture n°39 – Volet 1 : conjoncture agricole et emploi agricole

Note de conjoncture n°39 – Volet 1 : conjoncture agricole et emploi agricole

Période : 2015-2016 Thématique(s) : Emploi agricole et revenu Publication : Notes de conjoncture Date de publication : 10 octobre 2016

Au 2e trimestre 2016, la diminution des prix agricoles à la production s’atténue alors que celui des prix d’achats des intrants s’accroît par rapport à l’année précédente. L’excédent des échanges agroalimentaires est tiré à la baisse suite au repli des exportations de céréales et de produits laitiers.

Le recul des cours des céréales s’atténue au 2e trimestre 2016 (- 9,7 %) suite aux intempéries printanières ayant fortement pénalisées les rendements et la qualité de la récolte. Le prix des oléagineux décroît également (- 5,3 % après – 2,0 % au trimestre précédent). La tendance est toujours orientée à la baisse pour les cours du bétail, entretenue par le recul des prix des gros bovins (- 4,6 %) et des porcins (- 2,8 %), pour lesquels l’offre est toujours supérieure à la demande sur un marché concurrentiel. Le marché national du lait est quant à lui toujours pénalisé par le recul de la demande mondiale (notamment chinoise et russe), et par une offre mondiale et européenne demeurée abondante. Son prix à la production chute de – 6,0 % sur un an.

La baisse des prix d’achats des intrants s’accroît au T2 2016 (- 2,6 % sur un an) suite au recul du prix des carburants (- 12,1 %) et des aliments pour animaux (- 5,2 %).

L’excédent des échanges agroalimentaires diminue de – 20,4 % (après – 16,2 % au T1 2016). Il s’explique par la chute des exportations de céréales (- 5,8 %) vers la Chine et vers l’UE et de produits laitiers (- 6,7 %).

Le 4e trimestre 2015 révèle un trimestre « maussade » sur le front de l’emploi

Les indicateurs de l’emploi salarié agricole présentent des évolutions (CVS) orientées à la baisse. Pour le second trimestre consécutif, le volume total d’heures rémunérées et le nombre de contrats de travail encore actifs reculent respectivement de – 1,0% et de – 2,1%. Seul l’indicateur du salaire horaire global « apparent » s’accroît (+ 0,4 %).

Les intentions d’embauche progressent très légèrement, à l’image du trimestre précédent

Au 1er trimestre 2016, le nombre total d’intentions d’embauche progresse très légèrement par rapport au trimestre précédent  (+ 0,2 % en glissement trimestriel CVS). Les intentions d’embauches en CDD hors TODE progressent de + 1,4 %. Dans le même temps, pour le deuxième trimestre de baisse consécutif, les intentions d’embauche en CDI diminuent de – 2,1 %. Le secteur de la production, principal pourvoyeur d’embauches au sein du régime agricole, enregistre un recul des intentions d’embauche de – 0,4 % au 1er trimestre 2016.

Télécharger le document au format PDF